Menu

Les Servantes

Notre Spiritualité

sierva rezando La servante du Foyer vit une spiritualité d’identification à Jésus-Christ et de transformation en Lui, depuis le sein de la Vierge Marie.

- De plus, nous avons une spiritualité de sanctuaire, c’est à dire que nous faisons en sorte que notre âme soit un sanctuaire consacré exclusivement à Dieu, et dans lequel se réalise l’alliance avec le Seigneur et avec Marie, et où Elle installe son trône, répartit ses trésors et fait des miracles par la grâce.

 - Une autre caractéristique de notre spiritualité, c’est que la Servante se dispose à devenir le Cadeau du Seigneur pour sa Mère. Notre Mère nous donne l’exemple de cadeau au Seigneur, et pour cela, nous devons imiter ses dispositions et attitudes internes de don de soi, de charité et d’abandon entre les mains de Dieu.

3- Un autre trait est la spiritualité carmélitaine, c’est à dire, l’union avec Dieu par les “riens” de Saint Jean de la Croix, pour que nous puissions être la manifestation de la Gloire de Dieu. Ce vide est fait pour se remplir de Dieu, un espace pour qu’Il puisse agir en nous. Un autre aspect de cette spiritualité carmélitaine est la fidélité au charisme que nous avons reçu.

  - Ce qui est également propre à notre spiritualité, est de vivre la confiance totale, l’abandon à Dieu, et la disponibilité totale, étant toujours disposées à recevoir ce que le Seigneur nous envoie à travers l’obéissance.

- Les « Servantes du Foyer », est une famille spirituelle qui ne se définit pas par son Œuvre, mais par le fait d'être en accord avec le Charisme de l’Eglise.

 

 


 

 

Nos traits distinctifs

6 Nous, les Servantes, nous efforçons de nous faire reconnaître par trois traits distinctifs :

- La joie véritable
- L’union avec les Soeurs
- L’amour désintéressé pour l’Eglise

 


 

Notre vie communautaire

La vie communautaire est un excellent moyen d’ascèse pour avancer dans la charité.

L’un des facteurs les plus importants de notre vie communautaire est le silence, qui n’est pas se taire pour faire le vide en soi, mais pour écouter Dieu et s’unir de plus en plus à Lui. Les Servantes gardent le silence depuis l’après-midi, après les vêpres, jusqu’au lendemain matin après la prière. Durant les repas, nous avons une lecture spirituelle, en plus de la demi-heure de lecture personnelle. Chaque matin, nous faisons une heure d'oraison devant le Très Saint Sacrement exposé et l’après-midi, une demi-heure de Rosaire. Lors des fêtes de Notre Mère, nous le récitons avec plus de solennité.

Durant la nuit du jeudi au vendredi matin, nous adorons à tour de rôle, le Très Saint Sacrement exposé dans la chapelle, nous unissant aux souffrances de Jésus-Christ dans sa Passion. C’est ainsi que, partout où nous allons, nous essayons d’introduire - ou de réintroduire, dans la plupart des cas - les Heures Saintes dans les paroisses, convaincues que Dieu est vivant, efficace, et qu’Il continue à convertir les hommes. Notre tâche principale est de rapprocher enfants et adultes de l’Adoration et de l’Eucharistie. Le Seigneur se charge du reste. Chaque mois, nous avons un jour de retraite, et chaque année, des Exercices Spirituels, dans la solitude et le silence.

7

Social Networks

Choose Language

Search

Les cookies nous permettent de gérer les services proposés par notre site. En utilisant notre site, vous en acceptez, de fait, l'utilisation.
Ok