Menu

Les Servants

L’Historique

Naissance - 1983

tumba_sanpedroEn 1983, Année Sainte de la Rédemption, Don Rafaël Alonso, fondateur du Foyer de la Mère, estima que le moment était venu de créer la branche masculine du « Foyer de la Mère de la Jeunesse ». C’est ainsi que, le 27 décembre, fête de Saint Jean l’Evangéliste, sept garçons ont prononcé leur première promesse sur la tombe de Saint Pierre, en signe de fidélité à l’Eglise Catholique et à la personne du Pape.

Avec le temps, nous avons fini par comprendre que c’était la volonté de Dieu que le FMJ masculin soit né ce jour-là. C’était la fête de l’évangéliste qui avait reçu le plus beau cadeau du Coeur du Christ : sa propre Mère. “Femme, voici ton fils, Fils, voici ta Mère » (Jn. 19,27). Et, à partir de ce moment, le disciple la prit chez lui. Le Foyer de la Mère devait naître le jour où l’Eglise nous rappelle solennellement cet évangile.

P_FelixCes jeunes gens ont évolué humainement et spirituellement. Peu à peu, ils ont découvert que le charisme vivant du Foyer de la Mère, à savoir « la Défense de l’Eucharistie, la Défense de l’Honneur de Notre Mère, particulièrement en ce qui concerne le privilège de sa virginité, et la Conquête de la Jeunesse pour Jésus-Christ » devenait de plus en plus enthousiasmant et capable au point de remplir toute leur vie.

Certains, grâce à la prière et à la spiritualité se sont découvert une vocation sacerdotale. De même que leurs Sœurs Les Servantes du Foyer de la Mère, ils se sont senti appelés à vivre le charisme du Foyer de la Mère comme une totale consécration.

En même temps que venait le moment propice pour fonder cette communauté, Félix Lopez, ayant terminé les études universitaires, est entré au séminaire diocésain de Toledo pour étudier en vue du sacerdoce.

 

Une Aventure dans le Divin

primeros_siervos En 1990, D.Rafaël Alonso croyait le moment venu de créer la communauté des Servants du Foyer de la Mère. C’était une aventure dans le divin. Le 8 septembre, fête de la naissance de Notre Dame, dans la chapelle que les Servantes possèdent à Zurita(Cantabrie), Juan Antonio Gomez et Félix Lopez ont prononcé leurs premiers voeux comme Servants du Foyer de la Mère.

Il fallait chercher un centre où étudier en vue de se préparer au sacerdoce. Le lieu choisi fut « La Faculté de Théologie » à Burgos. Là nous pouvions suivre les cours de théologie à partir de notre première maison, un appartement loué rue Barrantes.

Ce furent des années de joie intense, d’espoir inébranlable, de confiance profonde. Des années vécues très près de D. Rafaël et de Mamie.

 

Enfin, nous étions Fils de l’Eglise !

ordinacion_p_felixQuelques mois après notre arrivée à Cuenca, le 11 décembre 1993, nous avions l’immense joie de voir le Père Félix Lopez ordonné prêtre. C’était le premier Serviteur à recevoir la grâce d’accueillir le Christ au plus intime de son coeur.

Comme nos Sœurs, Les Servantes du foyer de la Mére sur les conseils d’un ami italien, nous avons fait une neuvaine à Sainte Rita de Cascia pour lui demander que l’Eglise approuve notre institution. En échange, nous avons promis de faire un pèlerinage à Cascia, si Sainte Rita nous exauçait.

La date limite était mars 1995. Monseigneur José Guerra Campos a ordonné le décret d’érection canonique des Servants du Foyer de la Mère comme Association Publique de Fidèles - Institut Religieux en formation. Enfin, nous étions fils de l’Eglise! Comme disait Sainte Thérèse de Jésus.

Le 28 octobre 1995, le Père Juan Antonio Gomez était ordonné prêtre dans la paroisse de San Esteban de Cuenca. Ce fut encore une journée mémorable dans la petite histoire de notre institution.

Lorsqu’on regarde les Servants du Foyer de la Mère, on comprend facilement la vérité de ces paroles de Saint Paul. “Dieu a choisi les pauvres pour confondre les orgueilleux” (1 Cor.1, 27). Mais par cette prise de conscience de n’être que de pauvres instruments inutiles, nous nous sommes senti profondément aimés par Dieu, choisis par Lui par une grâce de prédilection.

Malgré notre pauvreté, le Seigneur fait en sorte que notre oeuvre continue, oeuvre qui est la Sienne, le cadeau qu’il veut faire à sa Mère.

Apostolat des Servants

construccionNotre apostolat se centre principalement, mais pas exclusivement sur la jeunesse. Chaque mois, nous organisons des réunions avec des enfants et des jeunes de tous les coins d’Espagne. Les camps d’été, les excursions, les équipes d’Exercices Spirituels sont quelques-unes des activités par lesquelles nous exerçons notre ministère sacerdotal.

En période de vacances, nous participons également à la construction de la Maison Foyer “Carmen Maria”. Cette maison devient un symbole de ce qu’est toute notre vie : une oeuvre immense que Dieu favorise, malgré notre pauvreté. En même temps que cette Maison se dresse, pierre par pierre, nous voyons grandir le Foyer. Ces murs que nous avons trouvés en ruines il y a déjà des années sont maintenant consolidés. C’est une image très claire de ce qu’est le Foyer de la Mère : de pauvres pierres vivantes auxquelles Dieu, dans sa miséricorde et sa patience infinies, redonne de la fermeté.

Social Networks

Choose Language

Search

Les cookies nous permettent de gérer les services proposés par notre site. En utilisant notre site, vous en acceptez, de fait, l'utilisation.
Ok